Feu vert pour la Liste verte des aires protégées de l’UICN !

Avec la poursuite de plusieurs projets pilotes, les préparatifs de la Liste verte des aires protégées efficacement gérées de l’UICN progressent bien, dans la perspective de l’inauguration officielle de cette Liste au Congrès mondial des parcs de 2014, qui aura lieu en Australie.

Parque_Nacional_Natural_Gorgona-163x265La Liste verte de l’UICN célébrera les succès des aires protégées. Elle servira d’étalon de mesure des progrès vers une gestion efficiente et équitable, et permettra de récompenser l’innovation, l’excellence et l’esprit d’initiative. Pour être inscrite à la Liste verte de l’UICN, une aire protégée devra atteindre un seuil convenu en matière d’application des critères, et notamment remplir ses objectifs de conservation, bénéficier d’une gestion efficace et favoriser une gouvernance équitable.

« La Liste verte de l’UICN apportera une contribution précieuse aux améliorations de la conservation d’aires protégées », déclare Trevor Sandwith, directeur du Programme mondial des aires protégées de l’UICN, qui assure la supervision de l’initiative en partenariat avec la Commission mondiale des aires protégées. « La Liste verte aura un effet de motivation puissant, aidant les gestionnaires des aires protégées à appliquer les normes et à offrir des exemples démonstratifs sur les meilleures pratiques de gestion ».

L’inscription d’une aire protégée à la Liste verte de l’UICN aura notamment pour avantage de lui attirer plus de reconnaissance internationale, de soutien politique et de tourisme de qualité. Elle aura également pour effet de motiver les responsables et les autres membres du personnel.

L’initiative est actuellement testée dans le cadre de projets entrepris par Parques Nacionales Naturales en Colombie, par le Service coréen des parcs nationaux, et par CA/TS (Conservation Assured/Tiger Standards), un programme de conservation des tigres géré par le WWF dans les États de l’aire de répartition du tigre.

« J’ai décidé d’accepter l’invitation généreuse à ce que la Colombie soit l’un des pays à accueillir cette initiative innovante parce que je juge très utile pour notre pays de pouvoir déterminer lequel de ses parcs nationaux s’acquitte bien de toutes les tâches qui sont liées à l’efficacité de la gestion des aires protégées », déclare Julia Miranda Londoño, directrice de Parques Nationales Naturales Colombia. « Le partage de bonnes pratiques est un très bon moyen de relever les normes de gestion des aires protégées, ce qui ne pourra qu’aboutir à améliorer la conservation de la nature en Colombie ».

La Liste verte de l’UICN aidera également les gouvernements nationaux et leurs partenaires engagés dans la conservation à atteindre les objectifs prévus par la Convention d’Aichi sur la diversité biologique, et en particulier la Cible 11, qui stipule que d’ici à 2020, au moins 17 pour cent des terres émergées de la planète et 10 pour cent des zones marines devront faire l’objet d’une gestion effective et équitable.

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X