“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“

Le programme des aires protégées du Comité français de l’UICN organise depuis 2011 des réflexions autour de la naturalité ou “wilderness”, de la libre évolution et de la nature férale grâce à l’implication de ses experts. Créé en 2012 à l’issue d’un atelier thématique de la Commission Aires Protégées, son Groupe de travail Wilderness et nature férale réfléchit et propose des moyens de conservation et de valorisation de ces espaces.

QU’EST-CE QUE
LA NATURALITE ?

La définition de la naturalité proposée par Guetté et al. (2018) et reprise au sein de la Stratégie Nationale pour les Aires Protégées est la suivante : Notion reflétant le degré d’influence d’un milieu par l’homme, et donc son caractère plus ou moins « sauvage ». Elle comporte deux volets : la « naturalité biologique », définie par ses caractéristiques observables, qui la rapprochent plus ou moins d’un état « naturel », et la « naturalité anthropique », liée au niveau d’intervention humaine, actuelle ou passée. Trois critères complémentaires permettent de qualifier la naturalité d’un écosystème de forte à faible : son intégrité biophysique (position sur un gradient d’originel à artificiel), sa spontanéité (absence d’influence humaine actuelle, indépendamment de son histoire) et sa continuité spatio-temporelle (taille, connectivité et ancienneté).

CartNat : Une Cartographie du gradient de naturalité potentielle de France métropolitaine

Le projet

Le projet CartNat vise à développer une méthode de cartographie de la naturalité potentielle. Ces travaux ont abouti en 2021 pour  la France métropolitaine terrestre et les cartographies produites consistent en 4 couches spatiales : 

  1. L’intégrité biophysique de l’occupation du sol
  2. La spontanéité des processus
  3. Les continuités spatiales
  4. La carte synthétique du gradient de naturalité potentielle à partir des critères 1 à 3

Les cartographies sont aujourd’hui mises à disposition (format ESRI Geodatabase – 2.3 GB) et la notice technique qui les accompagne décrit la méthodologie appliquée.

Ses auteurs

Le projet a été financé par le Comité français de l’UICN, le WWF et WildEurope Initiative. Coordonné par le Groupe de travail Wilderness et Nature férale depuis 2018, il s’agit du fruit du travail des chercheurs Adrien Guetté, Jonathan Carruthers-Jones et Steve Carver qui ont bénéficié de l’aide de différents experts.

Pour quels usages

Il s’agit d’un outil d’aide à la décision, mis à disposition dans la “Boîte à outils” de la Stratégie Nationale pour les Aires Protégées 2020-2030 par l’Office Français de la Biodiversité, à destination des Collectifs territoriaux, et déclinable aux échelles nationale, régionale et départementale.

AVEC CARTNAT, NOUS METTONS A DISPOSITION LES DONNEES LES PLUS A JOUR SUR LES ZONES A HAUTE NATURALITE POTENTIELLE

COMMENT LE COMITÉ FRANÇAIS DE L’UICN
ACCOMPAGNE LES TRAVAUX SUR LA WILDERNESS EN FRANCE ?

Le groupe de travail Wilderness et nature férale est une instance d’expertise rattachée à la Commission Aires protégées du Comité français de l’UICN. Il est pluridisciplinaire, pluraliste et indépendant et est composé de professionnels de la conservation de la nature et de personnes choisies pour leur compétence et leur intérêt pour les sujets de la libre évolution et de la naturalité.

Sa mission principale consiste à promouvoir les travaux en cours sur la naturalité en France.  

 

Le Groupe de travail Wilderness et nature férale

Elu pour une durée de 3 ans, il est composé de 22 membres et est présidé par Pascal Cavallin

DOCUMENTATION

International

France

CONTACT

Pour toute information sur la Liste verte des aires protégées et conservées de l’UICN, merci de contacter :

Erwan Cherel – Chargé de mission “Gestion des aires protégées”

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X