Du côté des réseaux: RASTOMA

Février 2019 – RASTOMA a animé un atelier sur les activités génératrices de revenus au Symposium International Tortues Marines à Charleston, aux Etats-Unis

 

Le 3 février dernier, Alexandre Girard, Président du réseau des acteurs de la sauvegarde des tortues marines en Afrique centrale (RASTOMA), a animé un atelier sur les activités génératrices de revenus et les moyens de subsistances pour les communautés impliquées dans la conservation des tortues marines. Cet atelier a pris place dans le programme du 39e Symposium International Consacré à la Conservation des Tortues Marines (International Sea Turtle Symposium, ISTS). Grâce à cette initiative, 26 leaders de projets de conservation de diverses régions du monde ont ainsi pu échanger pendant une demi-journée et produire des ressources utiles aux membres du réseau RASTOMA.

 

Il s’agissait de la deuxième édition des ateliers RASTOMA à l’ISTS. RASTOMA avait inauguré ce concept d’atelier regroupant des acteurs du monde entier l’an dernier, lors du Symposium international qui s’était tenu à Kobé au Japon en 2018. L’atelier RASTOMA avait alors connu un franc succès et la salle était rapidement devenue trop petite pour accueillir tous les participants. Cette année à Charleston, en Caroline du Sud nous avons donc été dotés d’une plus grande salle. Autre progrès : nous avons pu filmer les présentations qui sont désormais disponibles en ligne sur le site rastoma.org

 

Le programme était riche et varié. Après une introduction par Alexandre Girard (RASTOMA), Brad Nahil, leader et fondateur de « SEE Turtles » une organisation qui développe le tourisme de vision en lien avec des projets tortues marines, a présenté l’intérêt et les possibilités de développement de programmes touristiques au bénéfice des communautés en lien avec les projets de conservation.

Tushan Kapurusinghe, directeur du programme de conservation des tortues marines au Sri Lanka (Turtle Conservation Program, TCP Sri Lanka) nous a ensuite offert une véritable Master Class en deux parties, sur la diversification des activités productrices de moyens de subsistance puis de revenus, en s’appuyant sur son expérience de directeur de programme et en décrivant les actions concrètes et les approches (nombreuses !) qu’il développe avec les communautés Sri Lankaises. Sabine Berendse a clos l’atelier en présentant l’initiative de Curacao program, qui innove en produisant des souvenirs pour les touristes et des objets utilitaires pour les communautés à partir de déchets plastiques ramassés sur les plages de ponte de l’île caribéenne de Curaçao.

 

L’organisation de cet atelier contribue à la stratégie du RASTOMA pour renforcer les capacités de ses membres en matière d’approches communautaires et d’activité génératrices de revenus en lien avec la conservation marine et côtière. Pour atteindre son objectif, RASTOMA développe deux approches parallèles : dans notre zone d’action en Afrique centrale, nous recensons les actions développées par les ONG membres du réseau et nous identifions les facteurs de succès et les écueils à éviter, afin de dresser des recommandations à l’usage des membres qui souhaitent développer de telles activités pour renforcer leur ancrage communautaire. En complément, grâce à l’atelier international organisé lors de l’ISTS, nous saisissons la richesse et la diversité des approches imaginées par les acteurs de la conservation à travers le monde. Nous construisons ainsi un réseau de contacts et de compétences à travers le monde, que nous pouvons mobiliser à la demande des membres du RASTOMA en fonction de leurs besoins.

Le produit final de nos approches locale et internationale est la mise à disposition sur le site internet rastoma.org de ressources au bénéfice des membres :

  • les vidéos et les diaporamas des présentations des ateliers qui sont autant de sources de connaissance et d’information pour les membres désireux de développer des approches communautaires ;
  • un répertoire des actions communautaires en place en Afrique centrale et à travers le monde, complété d’un répertoire des personnes ressources qui ont développé une expertise dans le domaine.

 

Le RASTOMA souhaite poursuivre l’expérience l’année prochaine en organisant dans le cadre du prochain Symposium ISTS, qui se tiendra en Colombie, un troisième atelier sur les approches communautaires dans les projets de conservation des tortues marines.

Plus d’informations

– Site internet de RASTOMA : http://www.rastoma.org/
La fiche de présentation du projet mené par RASTOMA

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X