Du côté des réseaux: RASTOMA

Du 27 novembre au 2 décembre 2017, une quarantaine d’acteurs de la conservation des tortues marines se sont rassemblés avec le soutien du PPI à Kribi, au Cameroun pour participer au second Congrès régional du RASTOMA. Leaders d’organisations de la société civile en Afrique Centrale, universitaires, experts internationaux, décideurs publics et privés se sont ainsi retrouvés pour réfléchir collectivement aux questions de préservation des tortues marines en Afrique Centrale.

Ce rassemblement a notamment permis aux membres du RASTOMA de dessiner une stratégie régionale commune sur le long terme basée sur (1) la structuration et l’animation d’un système global de bancarisation et de valorisation des données, et (2) l’élaboration de stratégies nationales d’actions de la société civile en lien étroit avec les engagements gouvernementaux.

Depuis une trentaine d’années, des actions de conservation des tortues marines sont menées par des organisations de la société civile le long du littoral de l’Afrique Centrale. Au début des années 2010, les acteurs de terrain se sont réunis en vue de créer un réseau régional visant à partager leurs savoirs, techniques et expertises afin de protéger plus efficacement et durablement les populations de tortues marines et leurs habitats.

Grâce au soutien du PPI et de l’UICN, cette dynamique s’est concrétisée par la création du réseau en 2012, désormais présent dans les 6 pays de la région disposant d’une façade sur l’Atlantique : le Cameroun, la Guinée Equatoriale (incluant l’île de Bioko), les îles de Sao-Tomé-Et-Principe, le Gabon, le Congo et la RDC.

Le RASTOMA est à l’heure actuelle un réseau constitué de 9 organisations de la société civile et d’une vingtaine d’individus membres agissant sur l’ensemble de la façade atlantique de l’Afrique Centrale en vue de développer des synergies entre les membres du réseau et renforcer leurs capacités et leur influence afin d’aboutir à une conservation durable des tortues marines et de leurs habitats en Afrique Centrale. Lors du Congrès, 3 nouvelles organisations ont manifesté leur intention de rejoindre le réseau.

Le réseau a été créé par des acteurs de terrain pour répondre à leurs besoins de cohésion et pour devenir un interlocuteur visible et reconnu auprès des institutions. Il est basé sur une gouvernance démocratique: chaque membre est acteur de la vie du réseau et participe aux décisions.

Pour dessiner l’avenir, chaque membre est invité à s’exprimer sur ses attentes vis-à-vis du RASTOMA et ainsi les contributions de chacun se combinent pour aboutir à une vision collective et partagée par l’ensemble des membres du réseau.  La prise de décision est fortement participative, cette dimension faisant partie intégrante de la philosophie du réseau : Together we can achieve much more ! (en français, « Ensemble, nous pouvons réaliser tellement plus »).

Plus d’informations

– Site internet de RASTOMA : http://www.rastoma.org/
La fiche de présentation du projet mené par RASTOMA

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X