Qui sera la capitale française de la biodiversité en 2011 ?

Le Comité français de l’UICN s’est associé le 7 février 2011 au lancement du nouveau concours 2011 de la capitale française de la biodiversité, organisé à Paris par Natureparif.

arton200-150x148

2010, année internationale de la biodiversité des Nations Unies, a permis de lancer le concours « Capitale de la biodiversité » organisé simultanément en Allemagne, en Slovaquie, en Espagne, en France et en Hongrie. L’UICN est partenaire de l’organisation de ce concours qui visent à récompenser les collectivités locales les plus impliquées en faveur de la biodiversité.

Qui sera la « Capitale française de la biodiversité » ?

photo_Natureparif-345x211En France, Natureparif organise ce concours destiné à toutes les communes, communautés de communes, urbaines et d’agglomération. Il a pour objectif d’élire la « Capitale française de la biodiversité », de récompenser les collectivités les plus actives, celles qui auront fait le pari de protéger leur patrimoine naturel aussi bien que leur patrimoine bâti.

Grâce à ce concours, chaque collectivité pourra valoriser les actions qu’elle mène tant en matière de protection de la nature que de sensibilisation des citoyens ou de formation des personnels communaux.

La présence d’espaces naturels au coeur des villes influe sur la qualité de vie et la santé des citadins. La biodiversité conditionne de nombreux services écologiques : approvisionnement en eau, alimentation, matériaux de construction, mais aussi proximité avec la nature indispensable au bien-être. L’homme, partie intégrante de cet écosystème urbain, dépend de la disponibilité et du maintien de ces services. Il est de notre responsabilité de laisser cet héritage aux générations futures.

Intégrer la biodiversité dans les documents d’urbanisme et les aménagements

L’édition 2011 s’étend aux villes et intercommunalités (communautés de communes et d’agglomération et communautés urbaines), sur le thème « planification et urbanisme ». Il s’agit de distinguer les actions concrètes pour intégrer la biodiversité dans les politiques d’aménagement, à partir du diagnostic écologique sur les espèces et les habitats présents sur le territoire.

Comment participer au concours ?

Les 4639 communes d’au moins 2 000 habitants, les communautés de communes, urbaines et d’agglomération, sont invitées à participer au concours « Capitale française de la biodiversité ». Pour cela, il suffit de remplir en ligne le questionnaire qui est aussi téléchargeable sur le site : www.natureparif.fr/concours2011/questionnaire

Le questionnaire est composé de trois grands chapitres traitant de tous les aspects de protection de la biodiversité par les collectivités  : de la connaissance à la gestion, en passant par l’urbanisme et les actions pédagogiques.

Trois catégories de communes peuvent concourir selon leur nombre d’habitants :

1. 2 000 à 20 000 habitants
2. 20 001 à 100 000 habitants
3. plus de 100 000 habitants.

Deux catégories de collectivités intercommunales sont prévues :

4. Communautés de communes
5. Communautés urbaines et d’agglomération

Les prix suivants seront décernés :

* le prix gagnant, toutes catégories confondues, « Capitale française de la biodiversité »
* les premiers prix pour les catégories 1 à 5
* le prix spécial Natureparif pour une collectivité d’Ile-de-France.

La date limite de validation en ligne des dossiers est le 31 mai 2011.

Retour sur l’édition 2010 du concours

La première édition du concours organisé dans cadre de l’année internationale de la diversité biologique portait sur la « gestion de la nature et les espaces verts publics ».

Des vergers pédagogiques de Grande-Synthe, lauréate du concours et Capitale française de la biodiversité 2010, en passant par le plan apiculture urbaine de Lille, la gestion des espaces verts de Jarrie ou encore la réalisation d’un atlas de la biodiversité à Alès, le concours a démontré que les villes sont des actrices incontournables de la protection de la biodiversité et des milieux naturels. Un rôle qui leur a été reconnu officiellement au niveau international lors du sommet de Nagoya au Japon en octobre 2010.

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X