Premiers résultats sur les habitats forestiers pour la future « Liste rouge des écosystèmes en France »

Le Comité français de l’UICN publie des premiers résultats sur les habitats forestiers de France métropolitaine en application de la nouvelle méthodologie de la « Liste rouge des écosystèmes de l’UICN ».

Actu_LRE_Foret_image-345x496Les listes rouges mises en place par l’UICN sont des « outils de connaissance » qui informent les décideurs, les acteurs de l’environnement et le grand public sur les risques encourus par les espèces et la biodiversité. Elles sont maintenant largement utilisées pour faire évoluer les politiques, la réglementation et orienter les actions en matière de conservation de la nature. Après le succès de la Liste rouge des espèces menacées, une nouvelle démarche a été initiée en 2008 par l’UICN à l’échelle des écosystèmes, avec l’élaboration de la méthodologie pour une « Liste rouge des écosystèmes de l’UICN ».

Le Comité français de l’UICN a contribué à l’élaboration et à la validation de cette méthodologie au niveau international et a réalisé des études de cas en France :

  • une première sur des zones humides en partenariat avec la Tour du Valat
  • une seconde sur des habitats forestiers, avec le soutien du Ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et de l’Office National des Forêts

 

Cette deuxième étude est consacrée à l’application de la méthodologie de l’UICN à cinq habitats forestiers répondant à des niveaux hiérarchiques différents du système de classification européen EUNIS (niveau 3 & 4). Ce travail vise non seulement à dresser un bilan objectif de la vulnérabilité de ces habitats en France mais également à définir le cadre d’une évaluation nationale de l’ensemble des habitats forestiers de France métropolitaine. Le rendu se présente sous la forme de deux volumes : un « Recueil des études de cas » et un « Bilan de l’exercice d’application ».

Un des constats de cette étude est que, sur le plan méthodologique, « La Liste rouge des écosystèmes en France » déclinée aux « habitats forestiers de France métropolitaine » apparaît plus pertinente pour une application à des entités qui correspondent au niveau 4 de la typologie EUNIS.

 

En ce qui concerne l’évaluation de la vulnérabilité des écosystèmes forestiers en France métropolitaine, les principales conclusions de l’étude soulignent :

  • (i) les effets majeurs des changements climatiques au cours des 50 prochaines années,
  •  (ii) l’importance des dégradations indirectes résultant des activités humaines au cours des 50 dernières années,
  • (iii) les réponses rapides que peuvent avoir les écosystèmes forestiers face aux évolutions des pratiques et des usages,
  • et (iv) la plus grande vulnérabilité des habitats forestiers marginaux.

L’étude souligne également la complémentarité de cette évaluation avec celle des habitats forestiers listés dans l’Annexe I de la Directive « Habitats-Faune-Flore », réalisée par la France dans le cadre du rapportage auprès de la Commission Européenne (article 17).

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X