Portrait biodiversité de Kwata

Benoît de Thoisy

Directeur de l’association Kwata

 

Qu’est ce que Kwata ?

Kwata est une association guyanaise créée en 1994, avec pour missions la connaissance et la préservation de la biodiversité. L’association met en place des programmes d’étude de la faune, de conservation d’espèces et de leurs milieux naturels, des projets d’éducation à l’environnement, et des actions de médiation environnementale.

 

Quelles sont vos missions au service de la biodiversité ?

Kwata intervient depuis 20 ans dans l’acquisition de données sur la faune (inventaires, écologie, réponses aux perturbations), toujours associée à des actions d’information, de communication et de sensibilisation, pour les scolaires, le grand public et les décideurs. Kwata a également développé une capacité d’expertise reconnue, et est régulièrement sollicitée sur un large panel de questions environnementales. Plus récemment, l’association a pris la gestion d’un site du Conservatoire du Littoral. Enfin, elle détient une ressource originale : une collection biologique (échantillons, spécimens) sur la faune guyanaise, mise à disposition pour des études et collaborations scientifiques en taxonomie, génétique, dans le respect des Accès et Partage des Avantages.

 

Pouvez-vous nous présenter une action phare de votre organisme ?

L’association a pendant des années sillonné les forêts et les fleuves de Guyane, à inventorier jaguars, loutres, tapirs, singes, lamantins. Mais le projet phare actuel se situe aux portes de Cayenne, où se concentrent croissance démographique, besoins en infrastructures, développement urbain. Le projet TRAMES s’attache à mieux connaitre les réservoirs de diversité, les continuités écologiques, à faire de ces zones naturelles des supports de projets pédagogiques, de sciences participatives, et surtout le lieu d’un important travail de médiation auprès des élus, afin que ces continuités écologiques soient acceptées comme éléments structurants des planifications communales et des cadres de vie.

 

Pourquoi avez-vous adhéré au Comité français de l’UICN ?

Très impliqués dans de nombreux “Groupes de Spécialistes” au sein de la Commission de Sauvegarde des Espèces de l’UICN et son équivalent à l’UICN France, l’adhésion au Comité français de l’UICN a été motivée par une volonté de participer à ce réseau d’acteurs de la conservation, notamment sur les problématiques de l’Outre-Mer.

 

Quelle est votre priorité pour les années à venir ?

La Guyane connait un fort développement avec des projets industriels et d’infrastructures intégrant peu ou pas les enjeux environnementaux. Que ce soit par ses projets ou par les actions de la fédération Guyane Nature Environnement, dont Kwata est membre fondateur, il sera prioritaire de travailler à la conciliation d’un aménagement territorial nécessaire avec la préservation de la biodiversité, défi majeur des années à venir.

 

Plus d’informations

– Site internet de Kwata : www.kwata.net

Articles récents
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
portrait païolive
X