Des nouvelles du terrain: AMMCO

Les Baleines à bosses, bien présentes sur la côte camerounaise

AFRICAN MARINE MAMMALS CONSERVATION ORGANIZATION (AMMCO) est une ONG camerounaise créée en 2014 et ayant pour mission de protéger durablement la mégafaune aquatique de ce pays. Moins connue et bénéficiant de moins d’actions de protection que la faune terrestre, elle n’est pas moins présente et fortement menacée dans ce pays, à l’instar du lamantin, une espèce braconnée pour sa consommation en tant que viande de brousse.

Partenaire du PPI depuis 2013, et après avoir mis en œuvre un projet de protection des lamantins de la Réserve de Faune du Lac Ossa (RFLO), l’ONG travaille sur un projet visant à mieux comprendre les dynamiques écologiques et humaines dans la zone littorale et côtière située au nord de Limbé, dans la région du Sud-Ouest. L’objectif de ce projet est, à moyen terme, d’avoir une meilleure compréhension des dynamiques en cours dans cette zone et ainsi d’aider les parties prenantes concernées par la question à mieux saisir les enjeux associés et ainsi de prendre des décisions permettant de gérer durablement le littoral de cette région.

Dans le cadre de ce projet, ayant trait à la gouvernance territoriale, l’équipe d’AMMCO, en collaboration avec le MINFOF (Ministère des Forêts et de la Faune) ; la Marine Marchande et l’IRAD, a été amené à effectuer un suivi écologique en mer avec pour objectif de mieux comprendre les dynamiques fauniques dans la zone.

Force est de constater que ce suivi a été une magnifique surprise, avec la confirmation de la présence de baleines et dauphins, et ce à quelques centaines de mètres à peine de la côte camerounaise.

Ainsi, entre la fin du mois d’aout et du mois de novembre, 4 observations de baleines à bosses, Megaptera novaeangliae ont été effectuées. Les individus observés mesuraient entre 13 et 14 mètres, avec une partie ventrale, les dessous des nageoires et la nageoire caudale blanchâtres, tandis que les flancs et la partie dorsale étaient plus sombres. L’existence de ces cétacés était rapportée par des pêcheurs, mais il s’agit de la première observation à visée scientifique. Les expéditions ont également permis d’observer une femelle accompagnée de son baleineau.

Des dauphins de l’espèce Tursiops Truncatus, ou encore grands dauphins ont également été observés. Reconnaissables à leur peau lisse, grise, semblable à du métal et leur front bombé orné d’un melon, l’espèce est présente au large de Limbé. Auparavant, des pêcheurs avaient signalé leur présence et en octobre, l’équipe d’AMMCO a pu observer, là encore pour la première fois dans une optique scientifique, un banc constitué d’une cinquantaine d’individus, mesurant entre 2.5 et 3 mètres.

Outre ces aspects de suivi écologique « classiques », AMMCO a développé au cours des dernières années un certain nombre d’outils relevant de la CITIZEN SCIENCE, permettant de collecter de manière participative des informations relatives à la répartition, la dynamique et l’état d’abondance relative des mammifères marins dont les tortues marines. Une application mobile, SIREN, a ainsi été développée par l’ONG et est utilisée par  pêcheurs, scientifiques et toutes autres parties prenantes intéressées, pour signaler des observations opportunistes de la mégafaune aquatique.

Chaque information enregistré dans SIREN est automatiquement envoyée dans le serveur d’AMMCO et apparait ainsi sur une carte au sein du site de l’ONG, une fois la donnée validée par l’équipe de celle-ci.

Concernant le suivi de la mégafaune aquatique camerounaise, la prochaine étape pour l’équipe d’AMMCO dans les mois à venir est de poursuivre ce suivi, et les intensifier de juin à septembre, et ce afin de continuer à étudier l’écologie de ces espèces, estimer leur abondance et identifier les principales aires de répartition.

Plus d’informations

https://openexplorer.nationalgeographic.com/expedition/cameroonunderwatersea

https://www.youtube.com/watch?v=7yKUBkOOvmU

https://ammco.org/

https://www.facebook.com/ammco.org?_rdc=1&_rdr

La fiche de présentation du projet mené par AMMCO

Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
PPI
X