Hommage à Gérard Sournia

Le Comité français de l’UICN est profondément attristé par la disparition de Gérard Sournia, son premier Directeur de 1992 à 1997 et grand spécialiste de la conservation de la nature en Afrique.

photo_Gerard_Sournia-200x302Gérard Sournia, Docteur en Géographie tropicale, a consacré la totalité de sa carrière à la coopération, en particulier avec l’Afrique, et plus particulièrement, avec les pays francophones d’Afrique de l’Ouest, d’Afrique centrale, de l’Océan indien, ainsi qu’avec le Québec et Haïti. Ses domaines de prédilection étaient les questions environnementales, la francophonie et la coopération internationale. Il a successivement vécu en Algérie, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, aux Comores et à l’île Maurice.

Gérard fut délégué régional de l’UICN en Afrique de l’Ouest, puis Chargé des affaires francophones, avant de devenir le premier Directeur du Comité français de l’UICN dont il contribua directement à la création en 1992 avec Patrick Blandin, Professeur au Muséum National d’Histoire Naturelle et premier Président du Comité français.

Il fut également Conseiller au sein du cabinet de Charles Josselin, Ministre de la Coopération et de la Francophonie, et de Brice Lalonde, Ministre de l’Environnement, puis Chef du service de coopération à l’Ambassade de France des Comores, où il fut chargé de promouvoir la coopération régionale avec les Départements de la Réunion et de Mayotte et les pays environnants (Maurice, Madagascar, Seychelles). Il termina sa carrière en 2011 au Conseil régional d’Île-de-France, où il fut, entre autres, collaborateur du Président Jean-Paul Huchon pour les questions internationales.

Gérard Sournia est l’auteur d’une centaine d’articles, auteur ou coauteur d’une quinzaine d’atlas et livres, parmi lesquels l’Atlas des forêts d’Afrique, l’Atlas mondial de la Francophonie, les espaces protégés d’Afrique francophone (thème de sa thèse), Des Éléphants, des hommes et de l’ivoire, et de l’Eau et des Hommes.

Il a été fait Chevalier de l’Ordre du Mérite par le Gouvernement français en 1997 et Chevalier du Mérite par le Gouvernement du Burkina Faso en 2011.

Le Comité français de l’UICN rend hommage à son engagement et à sa contribution importante pour la conservation de la nature, et plus particulièrement envers l’UICN.
Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X