“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“

Le Groupe Outre-Mer (GOM) 

 

Retour programme OUTRE-MER

Qu’est-ce que le Groupe Outre-Mer ?

Le Groupe Outre-Mer (GOM) du Comité français de l’UICN regroupe des experts qui peuvent être des chercheurs d’organismes scientifiques, des naturalistes expérimentés, des gestionnaires d’espaces naturels, des acteurs d’associations ou du secteur public de tous les territoires ultramarins. Les membres ont une très bonne connaissance des enjeux de biodiversité des outre-mer, des années d’expérience en conservation de la nature, et/ou occupent un poste clé dans le paysage professionnel de la biodiversité ultramarine française. Certains sont également membres d’autres groupes ou commissions du Comité français ou de l’UICN au niveau international.

Les membres du GOM contribuent directement aux activités du programme Outre-Mer, en échangeant leurs expériences, en identifiant les priorités d’action et en apportant leur expertise. Le programme s’articule autour de trois grands axes :

  1. Améliorer, valoriser et diffuser les connaissances sur la biodiversité
  2. Renforcer les politiques nationales et européennes
  3. Accompagner et mettre en réseau les acteurs locaux.

Le Groupe est à la fois un réseau d’information et d’échanges entre experts et un groupe d’influence en matière de politiques publiques environnementales au niveau national, européen et international. Le groupe est consulté pour émettre des avis sur certains projets législatifs ou réglementaires, ou d’orientations politiques, formulés par le Comité français de l’UICN. Le diagramme ci-dessous illustre la place du Groupe Outre-Mer dans l’action du Programme Outre-Mer.

Bref historique

Le Groupe Outre-Mer a été le premier groupe de travail fondé par le Comité français de l’UICN, en 1993. Depuis qu’il a été créé, le GOM a été particulièrement actif pour renforcer la prise en compte de la biodiversité ultramarine dans les décisions publiques, appuyant le Comité français à engager des travaux et adopter des recommandations pour répondre à cet objectif. Le GOM est notamment à l’origine de la première synthèse sur les enjeux de biodiversité en outre-mer (premier rapport en 1997, publication complète en 2003, actualisée en 2013) qui a mis en évidence l’importance des enjeux ultramarins et marins pour la France, alors que les politiques de protection étaient alors principalement ciblées sur la métropole et les milieux terrestres. Le Groupe est aussi à l’origine de la mise en place d’une initiative européenne pour la biodiversité d’outre-mer (initiative BEST de la Commission européenne) et a animé une réflexion collective pour élaborer la Stratégie biodiversité de Mayotte. Le Groupe est régulièrement consulté sur des dossiers importants, comme celui de l‘orpaillage en Guyane, sujet sur lequel le Comité français de l’UICN a obtenu avec succès, avec le soutien d’autres associations, l’arrêt du projet de la mine de Kaw et de la mine Montagne d’or. Aujourd’hui, le GOM est le groupe le plus large du Comité, comptant près de 200 membres basés ou ayant une expertise sur tous les territoires d’outre-mer, des Terres Australes françaises à Clipperton en passant par Mayotte, les Antilles, la Polynésie française et la Guyane.

Comment fonctionne-t-il ?

Le Groupe Outre-Mer est animé par un(e) président(e), élu(e) par les membres pour 3 ans et dont le mandat est renouvelable une fois. Le ou la président(e) prépare les activités du Groupe avec le/la chargé(e) de programme Outre-Mer, qui assure le Secrétariat du groupe, pour décider de l’ordre du jour des réunions et des actions du GOM.

Le GOM est appuyé par un Bureau de 5 personnes maximum, également élues pour un mandat de 3 ans renouvelable une fois. Le Bureau est consulté sur les dossiers traités par le GOM pour synthétiser les avis des membres et prendre des décisions finales. Il statue également sur l’acceptation de nouveaux membres au sein du groupe. Le diagramme ci-dessous est un résumé visuel de la gouvernance du GOM.

 

Les actions passées du GOM

Nyls de Pracontal (1er mandat)

Anne-Gaëlle Verdier  (1er mandat)

Cécile Gaspar (2e mandat)

Jérôme Spaggiari (1er mandat)

Mélanie Herteman (1er mandat)

Antoine Rouillé (1er mandat)

Dernières actions du GOM

  • Audition par le CESEC de Polynésie française dans le cadre du projet de déclaration sur un moratoire sur l’exploitation des grands fonds marins, septembre 2022
  • Audition dans le cadre de la mission d’information du sénat sur les fonds marins, avril 2022
  • Position sur la gestion du risque requin, mars 2022
  • Position sur l’exploitation des fonds marins dans les eaux françaises, février 2022
  • Proposition pour la mise en place de « taskforces forêts » dans les outre-mer, janvier 2022
  • Avis sur le projet de décret relatif à l’extension de la RNN des TAAF, décembre 2021
  • Participation à la consultation publique portant sur les modifications du code de l’environnement de la province Sud de Nouvelle-Calédonie, août 2021
  • Courrier au PDG de Chatham Rock Phosphate sur le projet de mine de phosphate sur l’atoll de Makatea en Polynésie française, juin 2021
  • Courrier demandant des précisions sur la ‘Taskforce Forêts’ du gouvernement, avril 2021
  • Courrier de soutien à l’Observatoire de l’environnement (OEIL) de Nouvelle-Calédonie, avril 2021
  • Présentation au Conseil économique, social, environnemental et culturel de Polynésie française sur le projet de loi de pays portant modification du code de l’aménagement, février 2021

Dernières réunions du GOM

  • 6 juillet 2022, atelier sur les ZPF en mer (visio)
  • 30 juin 2022, réunion du Bureau (visio)
  • 21 juin 2022, Saint-Denis, La Réunion
  • 21 juin 2022, Montéran, Guadeloupe
  • 17 juin 2022, M’tsapéré, Mayotte
  • 28 avril 2022, Papeete, Polynésie française
  • 11 avril 2022, Cayenne, Guyane
  • 21 décembre 2021, visio (horaire Antilles-Guyane/Océan indien)
  • 30 novembre 2021, hybride (horaire Pacifique)
  • 7 juillet 2021, visio (horaire Antilles-Guyane/Océan indien
  • 23 avril 201, visio (réunion du Bureau)
  • 11 mars 2021, visio (horaire Pacifique)
  • 6 novembre 2020, visio (horaire Antilles-Guyane/Océan indien)
  • 22 juillet 2020, visio (réunion du Bureau)
  • 15 juin 2020, Papeete, Polynésie française
  • 26 février 2020, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
  • 31 janvier 2020, Saint-Pierre, La Réunion
  • 20 novembre 2019, Basse-Terre, Guadeloupe
  • 18 octobre 2019, Papeete, Polynésie française
  • 24 mai 2019, Paris
  • 25 avril 2019, Papeete, Polynésie française
  • 11 février 2019, Paris (réunion du Bureau)
  • 7 février 2019, Basse-Terre, Guadeloupe
  • 26 novembre 2018, Papeete, Polynésie française
  • 28 mai 2018, Cayenne, Guyane
  • 29 mars 2018, Basse-Terre, Guadeloupe
  • 26 mars 2018, Fort-de-France, Martinique
  • 5 mars 2018, Wallis, Wallis et Futuna
  • 1er mars 2018, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
  • 23 février 2018, Papeete, Polynésie française
  • 9 février 2018, Paris
  • 13 Septembre 2017, Papeete, Polynésie française
  • 12 Juin 2017, Paris
  • 23 Février 2017, Wallis, Wallis et Futuna
  • 21 Février 2017, Nouméa, Nouvelle-Calédonie
  • 17 Février 2017, Papeete, Polynésie française
  • 18 Octobre 2016, Paris

Octobre, 2022

Pas d'événement

Contact

Pour toute information, merci de contacter :
Anne Caillaud – Chargée de Programme Outre-Mer

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
X