Alerte sur la déforestation à Mayotte

Dans une lettre ouverte, le Comité français de l’UICN alerte sur la déforestation à Mayotte, département subissant le taux le plus élevé de perte du couvert forestier en France – perte qui s’est accentuée avec le confinement.

Le département a subi entre 2011 et 2016, un défrichement de 6,7 % , 1400 hectares de terres boisées ont disparu, amenant Mayotte à un taux de déforestation annuel de 1,2%, similaire à ceux de l’Argentine ou de l’Indonésie. Cette déforestation, contre toutes attentes, se situe principalement sur des parcelles en dehors des forêts publiques. La forêt à Mayotte est pourtant d’une importance capitale, pour la ressource en eau, le maintien des sols, l’abaissement des températures au niveau local et planétaire.

Ces chiffres font de Mayotte  le département subissant la plus forte déforestation en France et ils sont liés aux pratiques illégales de défrichage manuel, à la divagation des animaux domestiques, mais aussi et surtout aux brûlis à des fins agricoles. Ce phénomène, tout comme le braconnage des tortues marines, ne fait que s’aggraver depuis le confinement lié à la crise sanitaire du COVID-19, du fait de la diminution de la présence des agents sur le terrain.

Des solutions restent néanmoins possibles comme l’augmentation de la surveillance, la clarification du code forestier ou encore la création de la « Réserve Naturelle Nationale des forêts de Mayotte » qui donne l’opportunité de construire une politique forestière robuste pour Mayotte, permettant de sensibiliser la population mahoraise à l’importance de la préservation des forêts notamment grâce au travail des associations mahoraises.

Le rapport inter-ONG « Forêts en crise » souligne l’urgence de réaliser un bilan approfondi des pratiques de gestion dans les forêts d’outre-mer. Mayotte fait partie d’un hotspot de biodiversité au niveau mondial, et ses forêts représentent un « château d’eau » pour l’île dans un contexte de tension forte sur la ressource en eau, en quantité tout comme en qualité. La lutte contre la déforestation doit donc être mieux identifiée comme une des grandes priorités pour la protection de la nature à Mayotte.

 

Plus d’informations

– Plus de détails dans notre lettre ouverte*
Les actions du programme outre-mer à Mayotte
Découvrir l’article sur “Forêts françaises en crise : 21 recommandations pour mieux les préserver”
Suivez le facebook de l’antenne Mayotte du Comité français de l’UICN

*Destinataires :

Mesdames, Messieurs les maires de communes, représentants des communautés de communes, directeurs des services du conseil départemental de Mayotte et l’ensemble de la population mahoraise

En copie à

Monsieur Edouard PHILIPPE, Premier Ministre
Madame Elisabeth BORNE, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire
Madame Annick GIRARDIN, Ministre des Outre-mer
Monsieur Didier GUILLAUME, Ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation
Monsieur Jean-François COLOMBET, Préfet de Mayotte
Monsieur Soibahadine Ibrahim RAMADANI, Président du Conseil départemental de Mayotte Madame Anne-Laure CATTELOT, Députée de la 12 ème circonscription du Nord et chargée de la mission parlementaire sur les enjeux liés à la forêt en France métropolitaine et en Outre-Mer
Monsieur Paul DELDUC, Conseiller du président de la République
Madame Ramlati ALI, Députée de la 1ère circonscription de Mayotte
Monsieur Mansour KAMARDINE, Député de la 2ème circonscription de Mayotte
Monsieur Abdallah HASSANI, Sénateur de Mayotte
Monsieur Thani Mohamed SOIHILI, Sénateur de Mayotte

Photo bandeau – La Vigie, Petite Terre © Grégoire Savourey
Articles Recommandés
Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Illisible ? Changez de texte captcha txt
Corauxentreprises
X