“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“

SONDAGE EXCLUSIF SUR LES FRANÇAIS ET LA BIODIVERSITÉ

Les Français prêts à s’engager davantage pour la protection de la nature

 

Un sondage réalisé pour le Comité français de l’Union mondiale pour la nature (UICN) et le magazine Terre Sauvage*, vient de montrer que les Français sont très conscients des problèmes liés à la dégradation de la nature et prêts à agir. Une majorité d’entre eux sont prêts à payer davantage de taxes ou d’impôts directement affectés à la protection de la nature, ou à augmenter leurs dons aux associations.

Face à l’accélération actuelle de la disparition du nombre d’espèces, les Français répondent majoritairement que ce phénomène appauvrit l’héritage commun (84%) et réduit les possibilités de lutter contre les maladies des plantes cultivées (71%) ou de trouver de nouveaux médicaments (61%). Ils contestent, par ailleurs, le fait que la dégradation de la nature soit le prix à payer pour le développement économique (69%) et qu’elle n’a pas de conséquences sur leur vie quotidienne (70%). Une majorité écrasante de Français (96%) jugent insuffisantes les dépenses consacrées par l’Etat à la protection de la nature, estimées à 0,05% du budget national (154 millions d’€ affectés au programme « gestion des milieux naturels et biodiversité » dans la loi de finances 2006). Ils souhaitent à 93% que ce montant soit augmenté, quitte à ce que l’Etat diminue ses dépenses dans d’autres domaines, et ils sont prêts à 56 % à payer davantage de taxes ou d’impôts affectés directement à la protection de la nature (10, 50 ou 100 €). Cet engagement, appliqué aux 30 millions de ménages français, permettrait à lui seul de multiplier par 4 le budget de la protection de la nature (564 millions d’€).

Alors que les Français donnent peu aux associations de protection la nature (87% n’ont pas donné en 2005), ils sont prêts à donner davantage en 2006 (61% des sondés), en majorité de 10 à 50 €, ce qui permettrait à nouveau de dégager des moyens financiers importants.

Pour les élections de 2007, 49% des français ne seront pas influencés par les propositions des candidats sur la protection de la nature, mais 43% d’entre eux en tiendront compte lors de leur vote.

Globalement, même si les enjeux de la protection de la nature sont parfois moins important que d’autres problèmes d’environnement, ce sondage donne clairement des signes encourageants : beaucoup de gens (87% des interviewés) sont prêts à faire plus pour la protection de la nature, notamment en changeant leur propre comportement.

* sondage réalisé par le Crédoc – Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie – auprès de 500 personnes toutes catégories sociales confondues, âgées de 18 à 93 ans du 28 novembre au 6 décembre.


Documents joints
Résultats sondage UICN France (PDF – 52.7 ko)

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Not readable? Change text.