“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“

picto-politiquebio3

Les collectivités territoriales et la biodiversité…le chaînon manquant à l’action de l’UICN ?

Dans le cadre de la mise en œuvre du volet « Collectivités locales » de l’Accord cadre signé entre l’UICN International, le Ministère en charge de l’Ecologie et le Ministère des Affaires Etrangères français, le Comité français de l’UICN et la Fédération des Parcs naturels régionaux ont conduit en 2007 une étude visant à définir l’implication possible des collectivités locales (ou autorités locales) dans la gouvernance de l’UICN International et à identifier leur rôle dans la gestion de la biodiversité et des ressources naturelles. Cette étude encourage fortement l’implication des collectivités territoriales au sein du réseau de l’UICN en définissant mieux leur place dans la gouvernance et l’organisation au niveau mondial.

 

chainon

Les collectivités territoriales, la biodiversité et l’UICN

Quel rôle jouent les collectivités locales dans la préservation de la biodiversité ? Comment mieux les intégrer dans le réseau français et mondial de l’UICN ? Ces deux questions sont au centre de l’étude publiée en 2007 par le Comité français de l’UICN et la Fédération des Parcs naturels régionaux.

De nombreuses collectivités locales agissent pour la préservation, la mise en valeur et la gestion de la biodiversité. Pour cela, elles ont su développer des outils de proximité, complémentaires à ceux de l’Etat. Elles s’engagent par exemple dans des actions de coopération décentralisée prenant en compte cette problématique entre collectivités du monde entier. Sur la scène internationale, leur rôle dans ces domaines reste toutefois encore méconnu, et leur place au sein de l’UICN reste à définir. C’est pourquoi, en 2004, au Congrès mondial de l’UICN de Bangkok, une résolution a été adoptée, préconisant « d’étudier les modalités d’engagement de l’UICN auprès des collectivités territoriales et locales et de faire rapport aux membres à ce sujet ».*

Les objectifs de cette étude étaient donc :

  1. Au plan international :
    • de favoriser la reconnaissance sur la scène internationale du rôle des collectivités territoriales (ou gouvernements locaux) dans la réalisation de la mission de l’UICN ;
    • de formuler des propositions opérationnelles au Congrès mondial de l’UICN à Barcelone en octobre 2008.
  2. Au plan national :
    • d’établir des échanges entre les collectivités territoriales et le réseau des membres de l’UICN sur leur action pour la biodiversité et la mise en œuvre de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité. Les résultats de cette étude ont fait l’objet d’une publication en français et en anglais.

En octobre 2008, lors du Congrès mondial de l’UICN à Barcelone, l’Assemblée Générale a adopté une résolution fixant les prochaines étapes qui permettront d’inclure les collectivités locales dans la gouvernance de l’UICN en proposant une réforme appropriée des statuts de l’UICN.

Contacts
Pour toute information, merci de contacter :
Florence Clap – Chargée de programme « Politiques de la biodiversité ».
Valérie Moral – Chargée de mission « Collectivités territoriales et biodiversité ».

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Not readable? Change text.