“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“


OUTRE-MER EUROPEEN –
PROGRAMME BEST

 

Retour programme OUTRE-MER

Le comité français de l’UICN a toujours été moteur de la prise en compte des Outre-mer dans la politique de l’Europe. L’UICN France a identifié le nécessité de mettre en place une politique européenne spécifique pour la biodiversité des outre-mer européens (34 territoires liés à 6 pays membres de l’UE) au début des années 2000, et a appuyé la création du programme « outre-mer européen » au sein du Secrétariat mondial de l’UICN. Aujourd’hui, le comité français de l’UICN est fortement impliqué dans le programme BEST en tant que partenaire du consortium coordonné par l’UICN au niveau global. Le Groupe Outre-mer de l’UICN France soutient fortement la pérennisation du mécanisme, et notamment son volet de renforcement de capacités. 

PROGRAMME BEST

Le Comité français de l’UICN est membre du consortium de 10 partenaires impliqués dans la mise en oeuvre du programme européen BEST, qui vise à financer des projets de conservation dans les Outre-Mer européens. Le Comité est coordinateur pour deux régions sur les sept concernées: l‘Océan Indien (incluant Mayotte, La Réunion, les Îles Eparses et l’archipel des Chagos ou « BIOT ») et le Pacifique (incluant Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française et Pitcairn). Les autres régions sont: Amazonie, Caraïbe, MacaronésiePolaire et sub-polaire, et Atlantique sud.

Raies manta et fusiliers ©C. Andrault

Le Comité français de l’UICN est impliqué depuis ses débuts dans le programme BEST (Régime volontaire pour la biodiversité et les services écosystémiques dans les régions ultrapériphériques et les pays et territoires d’outre-mer européens), dont il est à l’initiative (voir historique de BEST). Ce programme est composé de plusieurs volets:  un volet « études » (BEST III) qui vise à identifier les espaces critiques pour la biodiversité (Zones-Clé de Biodiversité) et les niches d’investissement pour chaque territoire, et un volet « appels à projets » (BEST 2.0) qui finance des projets de conservation de la biodiversité dans les PTOM européens en apportant aux candidats et porteurs de projet un accompagnement privilégié par le biais de relais locaux. BEST comprend également un volet politique, chargé  d’émettre des propositions pour le dispositif de financement pérenne et la gouvernance associée (une option devra être validée  en 2018).

Ces appels à projets font suite aux deux premiers appels à projets BEST lancés en 2011 et en 2012 par la Commission européenne, répondant à son engagement lors de la Conférence de la Réunion en 2008, confirmé lors de la Conférence de la Guadeloupe en 2014.

Régions BEST sous la responsabilité du Comité français UICN

BEST III : identification des Zones-Clé de Biodiversité (Océan Indien et Pacifique) 

Le Comité français de l’UICN a été chargé d’établir les Profils d’écosystèmes et stratégies d’investissement BEST des deux régions qu’il coordonne : océan indien (incluant Mayotte, La Réunion, les îles Eparses et l’archipel des Chagos) et Pacifique (incluant Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française et Pitcairn). Les Profils d’écosystèmes identifient des Zones-clé de biodiversité ou ZCB (en anglais: Key Biodiversity Areas – KBAs) pour chaque territoire. L’identification des ces ZCB s’est faite en adoptant une méthodologie adoptée au niveau international pour délimiter des « sites qui contribuent à la préservation mondiale de la biodiversité, et notamment des habitats vitaux pour des espèces menacées de plantes et d’animaux dans les écosystèmes terrestres, aquatiques et marins ». Cette méthodologie, hautement participative, est fondée sur 11 critères qui identifient le degré de menace , la restriction géographique, l’intégrité écologique, les processus biologiques, et l’irremplaçabilité. Suite à ce travail d’identification spatiale des ZCB, le Comité a développé des « stratégies d’investissements » qui mettent en avant les priorités thématiques de financement.

Ce travail a été fait en concertation avec les acteurs locaux de ces territoires, par le biais d’équipes régionales basées à Mayotte (pour l’Océan Indien) et en Polynésie (pour le Pacifique Est). Le travail pour la sous-région Pacifique Ouest (Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna) a été conduit en partenariat avec Conservation International.

Profils d’Ecosystèmes et Stratégies d’Investissement

Région Pacifique

  • Polynésie française : PROFIL – STRAT
  • Pitcairn : PROFIL – STRAT
  • Nouvelle-Calédonie : PROFIL – STRAT
  • Wallis et Futuna :PROFIL – STRAT

Région Océan Indien

BEST 2.0 : appels à projets (Océan Indien et Pacifique) 

Depuis 2015, le Comité français de l’UICN contribue  au projet BEST 2.0, projet financé par la Direction « Coopération internationale et Développement » de la Commission européenne qui finance des projets de conservation de la biodiversité dans les Pays et Territoires d’Outre-Mer (PTOM) européens.

Ce programme lance des appels à projets pour des « petites subventions » (jusqu’à 100 000€) et des « subventions moyennes » (de 100 000€ à 400 000€). Dans les outre-mer français, les PTOM éligibles à ces appels à projets sont les Îles Eparses (hub Océan indien), Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, Polynésie française (hub Pacifique), Saint Pierre et Miquelon, Terres australes et Antarctiques françaises (hub polaire et sub-polaire) et Saint Barthelemy (hub Caraïbes).

Dans ce projet, le Comité français de l’UICN coordonne la diffusion des appels à projets, l’organisation des comités de sélection et le suivi technique des projets financés pour les PTOM de l’Océan indien (incluant les Îles Eparses et l’archipel des Chagos) et du Pacifique (incluant la Nouvelle-Calédonie, Wallis et Futuna, la Polynésie française et Pitcairn). Les candidats et porteurs de projet bénéficient d’un accompagnement privilégié pour compléter le dossier et mettre en oeuvre leur projet, grâce à l’équipe du Comité implantée localement à Mayotte est en Polynésie française.

Des appels ont été lancés en 2015, 2016 et un 2017. Les appels ont été alternés en fonction des régions comme suit:

  • SEPT 2015:  Petites subventions pour les régions Océan Indien/Polaires-Sub-polaires/Atlantique sud (8 projets financés); Subventions moyennes pour les régions Caraïbe et Pacifique (8 projets financés).
  • AVR 2016: Moyenne subventions  pour les régions Océan Indien/Polaires-Sub-polaires/Atlantique sud (4 projets financés); Petites subventions pour les régions Caraïbe et Pacifique (23 projets financés).
  • MARS 2017: Petites subventions toutes régions confondues (en cours de sélection).

Voir la liste des projets sélectionnés et les fiches récapitulatives des projets (fin de page).

Le comité français de l’UICN conduit des ateliers de renforcement de capacité dans les régions Pacifique et Océan Indien, guidant les acteurs locaux dans le montage de leur candidature et la mise en oeuvre des projets financés sur les territoires concernés.

chronogramme-best

CONTACTS

Pour toute information, merci de contacter :

Elena Gorchakova– Chargée de mission BEST 2.0 pour la région Pacifique, ou pacific_hub@uicn.fr

Tanguy Nicolas – Chargé de mission BEST III et 2.0 pour la région Océan Indien, ou indianocean_hub@uicn.fr

Anne Caillaud – Coordinatrice BEST régions Pacifique et Océan Indien

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Not readable? Change text. captcha txt
X