“Un monde juste qui valorise et conserve la Nature“

Actions du Comité français
pour la SNB 2004-2010

Retour recommandations

Le Comité français de l’UICN a joué un rôle tout à fait particulier dans l’élaboration, le suivi et l’évaluation de la première stratégie nationale pour la biodiversité.

 

La Stratégie Nationale pour la Biodiversité a été adoptée en 2004 par le gouvernement pour répondre aux enjeux de conservation de la biodiversité en France, à l’engagement de l’Union Européenne et à ses engagements internationaux, en particulier ceux de la Convention sur la Diversité Biologique. L’élaboration de la stratégie a été réalisée sur la base du rapport « Au nom du vivant », publié en décembre 2003 par le Comité français de l’UICN et le Conseil National du Développement Durable, qui analyse et synthétise plus de 400 propositions issues de leurs réseaux respectifs.

La SNB était structurée en quatre orientations transversales : mobiliser tous les acteurs, reconnaître sa valeur au vivant, améliorer la prise en compte par les politiques publiques et développer la connaissance scientifique et l’observation. Sur les 11 plans d’actions sectoriels adoptés entre 2005 et 2009, 10 ont été mis en œuvre :

• novembre 2005, adoption de 7 plans : Agriculture, Infrastructures de transports, International, Mer, Patrimoine naturel, Territoires (plan jamais mis en œuvre)et Urbanisme ;
• septembre 2006,adoption de 3 plans : Forêts, Outre-mer et Recherche ;
• avril 2009, adoption d’1 plan : Tourisme.

Suite à leur rédaction et dans l’objectif de les améliorer, le Comité français de l’UICN a proposé des recommandations pour chacun des plans d’action.

La mise en œuvre de chaque plan d’action était placé sous la responsabilité du ministère compétent et suivie par un comité de pilotage dans lequel siégeait le Comité français de l’UICN, en qualité d’observateur. Un bilan d’activité annuel a été réalisé chaque année par le Ministère en charge de l’écologie ainsi que par le Comité français qui a émis un certain nombre de recommandations pour améliorer la stratégie.

En 2008 et 2009, les plans d’actions sectoriels ont été actualisés à travers l’intégration d’éléments nouveaux issus du contexte national, en particulier les engagements du Grenelle de l’environnement.

Les groupes de suivi du Comité français de l’UICN

L’UICN France a ainsi apporté l’expertise de son réseau (46 organismes et 250 experts) pour l’élaboration, le suivi de la mise en œuvre et le bilan de la stratégie. Plus concrètement, pour organiser le travail sur la SNB et pouvoir apporter l’expertise des membres et des experts UICN, très attendue par les ministères, des groupes de suivi des plans d’action (un par plan sauf pour les domaines des infrastructures et de l’urbanisme, traités ensemble) ont été constitués. Une personne référente par plan a été désignée pour rassembler et synthétiser, en collaboration avec la Chargée de programme du Comité français, les propositions présentées lors des comités de pilotage.

Le bilan global de la SNB 2004-2010

En mai 2010, Année internationale de la Biodiversité, le Comité français a publié son bilan général de la stratégie sur ses 5 années de mise en œuvre, qui identifie les points forts de la stratégie, ses points faibles et dresse un bilan complet pour chacun des plans d’actions. Le bilan propose aussi 10 recommandations pour la nouvelle stratégie nationale (pour plus de détails, lire le communiqué de presse).

La première conclusion qu’il convient de dresser est que l’objectif fixé par la Stratégie de stopper l’érosion de la biodiversité d’ici 2010 n’a pas été atteint. Malgré les efforts accomplis, l’état global de la biodiversité ne s’est pas amélioré sur le territoire français et les pressions qui s’exercent sont toujours aussi importantes. Les actions qui ont été engagées n’ont donc pas été à la hauteur des enjeux et certains plans n’ont même jamais été mis en œuvre (plan territoire par exemple). Les plans n’ont pas été considérés comme des priorités d’action et n’ont pas obtenus les moyens humains et financiers nécessaires pour travailler à leur mise en œuvre ou leur amélioration. La stratégie est également restée confinée au niveau des services de l’État, sans véritable portage politique, et n’est pas devenue une grande stratégie nationale associant l’ensemble des acteurs à sa définition et sa mise en œuvre, en particulier les collectivités locales, les associations et les entreprises. Par ailleurs d’autres domaines stratégiques comme l’économie ou l’éducation n’ont jamais été traités.

Le bilan de la SNB de 2008

En mai 2009, le Comité français a publié son bilan 2008 de la stratégie qui montre que malgré les avancées, l’objectif 2010 ne pourra être atteint. Le bilan ouvrait également quelques perspectives pour 2009.

Le bilan de la SNB de 2007

En mai 2008, le Comité français a publié son bilan 2007 de la stratégie qui enregistre les plans montrant de bonnes avancées, ceux à renforcer et ceux qui ne sont toujours pas mis en œuvre. Le bilan ouvrait également des perspectives pour relancer la dynamique en 2008.

Le bilan de la SNB de 2006

En mars 2007, le Comité français a publié son bilan 2006 de la stratégie, complété par une fiche détaillée sur la mise en œuvre de chaque plan d’action.

Contact

Pour toute information, merci de contacter :
Florence Clap – Chargée de programme « Politiques de la biodiversité ».


Documents joints

Nous contacter

Pour plus d'information sur l'UICN comité français, n'hésitez pas à nous écrire.

Not readable? Change text.